Assises de l’Eau : le compte n’y est pas !

Découvrez la tribune engagée de :

  • Bruno Cavagné, président de la FNTP
  • Alain Grizaud, président des Canalisateurs
  • Jean-Luc Ventura, président de l’UIE

Suite à la clôture des Assises de l’eau, ils dénoncent avec force le modèle économique de la politique de l’eau en France. La facture d’eau ne pourra, à elle seule, financer tous les investissements nécessaires dans les années à venir.  Préserver et gérer les ressources en eau, investir pour prévenir le stress hydrique, améliorer l’entretien du réseau en réduisant la durée de vie actuelle des canalisations… Le modèle retenu par le Gouvernement est intenable pour les Collectivités locales. Ces dernières ne pourront que solliciter les entreprises de l’eau pour tenter de résoudre une situation inextricable en terme de commande publique. Ainsi, si elles se concrétisent, les orientations des Assises pourraient paradoxalement mettre en danger les entreprises de l’eau sans pour autant répondre à tous les besoins identifiés.

 

Article publié dans La Tribune du 23 juillet 2019

Retour
retour haut
Nous utilisons les cookies pour nous assurer que nous vous donnons la meilleure expérience sur notre site.
En savoir plus
Ok