Nouveau bureau et nouvelles actions de l’IFAA

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

INDUSTRIES ET ENTREPRISES FRANÇAISES

DE L’ASSAINISSEMENT AUTONOME

 

Lundi 29 janvier 2018

Les adhérents de l’IFAA s’engagent

avec un nouveau Bureau et des actions claires

pour un ANC pérenne et de qualité

 

Le 17 janvier 2018 s’est tenue à Paris, une Assemblée Générale Extraordinaire de l’IFAA au cours de laquelle ont été élus les membres du Bureau, pour la période 2018-2021.

 

Président :

Marc SENGELIN (Sotralentz-Habitat France)

Vice-président (fabricants) :

François LE LAN (Tricel)

Vice-président (fabricants) :

Jérôme VACHÉ (Abas)

Vice-président (concepteurs) :

Michel DALMAS (EDANC)

Vice-président (sociétés de services) :

Jacques OLES (GIE-GVA)

Trésorier :

Martin WERCKMANN (Aquatiris)

 

Le nouveau Président Marc SENGELIN témoigne :

« L’IFAA souhaite co-construire l’Assainissement Non Collectif (ANC) de demain dans un cadre de relations apaisées entre tous les acteurs du métier. En ce sens, nous nous sommes engagés aux côtés de la CNATP et de la FNSA dans une démarche constructive intitulée « Les Professionnels de l’ANC » afin de promouvoir les compétences et savoir-faire des métiers de l’ANC au service des usagers et de la protection de l’environnement. Ceci afin que chacun puisse exercer son métier en assumant ses responsabilités.

 

A chacun son métier, à chacun ses responsabilités !

 

Par ailleurs, notre vision de l’ANC est claire et connue depuis plus de 10 ans, nos objectifs n’ont pas changé, nous confirmons aujourd’hui l’intention et renforçons l’action.

 

L’IFAA conforte ainsi son rôle de partenaire principal et incontournable pour les industriels de l’ANC avec comme objectif commun la promotion de la qualité et de la pérennité des installations ».

 

A ce titre, l’IFAA soutient les propositions formulées par les Ministères dans le cadre du PANANC concernant la mise en place d’un agrément de produit renouvelable adossé à un suivi in situ national labellisé.

LES ADHERENTS DE L’IFAA S’ENGAGENT :

·        A communiquer auprès des usagers sur l’importance de l’étude préalable de conception à la parcelle réalisée par un bureau d’études, de la réception des travaux avec l‘installateur, de la vérification, de l’entretien et de la maintenance des installations par une société de services et d’’un diagnostic technique des installations par le SPANC.

·        Dans une démarche de qualité, avec notamment la mise en place d’un suivi in situ labellisé et d’une traçabilité nationale des installations.

·        Pour l’ANC de demain, en étant moteur de réflexion sur la responsabilité sociale et environnementale, sur la recyclabilité des produits et leur empreinte carbone.

 

Lire l’intégralité du communiqué de presse

Retour
retour haut
Nous utilisons les cookies pour nous assurer que nous vous donnons la meilleure expérience sur notre site.
En savoir plus
Ok